Valérie Tixier rejoint la tribu des circadiens

27.10.2018

Elle en avait fait son objectif de la saison, Valérie Tixier est venu à bout des championnats de France de 24h se déroulant à Albi le 20-21 octobre. Une course mettant les qualités physiques et mentales à rude épreuve ! Il ne s'agit pas de rallier une ligne d'arrivée, comme sur une course traditionnelle, mais de gérer ses ressources pour parcourir la plus grande distance possible en 24h. Le coureur cours après le temps sur une boucle de 1km, de quoi donner le tournis ! 

Valérie a ainsi parcouru, tour après tour, 162km, la classant 17e. Si tout le monde vient à bout de cette épreuve puisque les 24h finissent par s'écouler, certaines minutes paraissent des heures ou à l'inverse une heure passe sans que l'on ait le temps de le voir. Une expérience unique que Valérie a vécu pleinement même si l'objectif qu'elle s'était fixé n'est pas atteint, elle a livré un réel combat et intègre le clan fermé des "circadiens" ! 

 

 

  

Voici son récit de course : 

"Me voici circadienne ... Heureuse de l'avoir fait, d'avoir testé ce type d'épreuve mais les sensations sont très mitigées.
Sur les 10 premières heures, côté chrono et kilométrage, j’étais plutôt pas mal. Mais finalement je n'ai fait que résister (tiraillements au niveau du talon opéré, pb gastriques, impossible de s’alimenter, plus de jus, inflammation du muscle tibial antérieur ( ?)) et du coup … impossible de faire face à cette lassitude de tourner en rond. Le gouverneur central a lâché prise. Il a dit STOP. 
C’est donc au bout de 19h25 que j’ai mis fin à ces heures de calvaire car rares ont été les moments de bien être et de bonnes sensations. 
J’ai fait une longue pause de 3h environ et en revenant sur la piste, voyant tout le monde courir et pour le l’équipe (même si cela n’apportait rien), j’ai décidé de revenir. Et j’ai bien fait. Car là j’ai enfin pris du plaisir. J’ai pu recourir à mon allure de départ et profiter de cette belle ambiance de fin de course.
Donc d’un point de vue individuel, je dirais que c’est un sentiment de travail inachevé, l’objectif (certainement très ambitieux) d’aller titiller les 210 bornes et par la même une qualif en équipe de France n’a pas du tout été atteint. Mais peu importe.
Ce que je retiendrais de ce week-end de championnat, c’est l’EQUIPE, notre EQUIPE. Celle de Pérols Footing avec ses 7 coureurs hors pairs, ses accompagnateurs dévoués et indispensables et ses supporters qui nous ont porté à chaque tour.
Merci à vous tous, ça été un grand moment de partage".

 

Chacun trouve donc ses propres motivations pour ce genre d'épreuve, Valérie a puisé sa force dans son équipe et a vécu une expérience unique ! Bravo Val pour cette persévérance et ce retour après blessure et opération du talon ! 

 

Please reload

A la une

Festitrail 2019

December 9, 2019

1/10
Please reload

Dernières news

December 9, 2019

Please reload

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Recherche par tag

Abonnez-vous pour recevoir la newsletter

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now