• x-bionic

Découvrez les objectifs et la préparation de Jérémy Pouge


Ancien rameur de haut niveau (double champion du monde d'aviron en 2005 et 2006), Jérémy Pouge a depuis rendu les rames et s'adonne au trail avec passion.

Il se projette sur cette nouvelle saison et revient sur sa préparation hivernale.

Quels sont tes objectifs principaux pour la saison 2017 ?

J'ai toujours du mal à me mettre, précisément, des objectifs de courses à proprement dit ; le calendrier des trails étant tellement étoffé que je fais un peu WE après WE. Je recherche des courses qui valent le détour : tracé, paysages, sommets traversés, ratio dénivelé/km, ambiance, organisation... Pour la 3ème fois consécutive, je serai présent sur le X3 à Courchevel (triathlon atypique enchainant vélo, course à pieds et ski de randonnée); je resterai fidèle au duo de l'Hermitage; je mettrai également un dossard sur la mythique course de Sierre-Zinal pour aller se frotter à l'élite du trail dans une ambiance hors du commun. Pour le reste, je composerai au gré de mes envies, mes états de forme et ma charge de travail qui reste très variable. Qu'as tu fait cet hiver pour te préparer ?

Pendant l'hiver, j'essaie de respecter une certaine cadence d'entrainement, un rythme pour enchainer toutes mes séances et une régularité jour après jour, semaine après semaine. Cette période reste propice à des petites baisses de motivation et c'est à ce moment-là qu'il faut serrer les dents et rester mobilisé sur le volume et la qualité. L'hiver reste une période où il faut savoir varier les activités physiques, tout en travaillant le renforcement musculaire.

Depuis que je vis sur Chambéry, je suis un adepte des cours collectifs sur le concept Les Mills; Spéciale dédicace à ma salle de sport, Optiform, où je suis un habitué du Body Pump, RPM, Cross Training, Sprint. Tant que la météo le permet, je profite des WE pour rouler, route et VTT. Quand la neige est là, ski de fond et ski de randonnée où plutôt splitboard! Et si j'ai l'opportunité, une ou 2 montées sèches en ski de rando pour décrasser la machine.

Selon toi quelle est la complémentarité entre les différentes activités ? Je profite du créneau 12h-14h pour faire des séances en salle de qualité mêlant renforcement musculaire, préparation physique générale et travail de haute intensité fractionnée (HIIT).; cela reste la base de mon entrainement foncier. Je complète avec quelques séances sur pistes pour amener de la vitesse et travailler les relances lors des courses. Je ne suis pas un adepte des multiples séances de courses à pieds ou footing par semaine; j'en fais une à 2 par semaine avec une séance plus longue le WE. Quel travail est nécessaire pour faire la transition et reprendre une prépa spécifique au printemps ? Je ne fais pas de transition particulière ni de préparation spécifique; naturellement le volume de séances et la quantité d'entrainement se réduit à l'approche des premiers trails. Pendant la saison, je privilégie la récupération pour profiter un maximum des bénéfices de l'entrainement hivernal réalisé. Des conseils pour progresser toute l'année sans se blesser ? Le plus gros du travail de fond est pour moi réalisé en hiver; donc l'été et pendant la période de courses, il faut savoir gérer son état de forme et optimiser les périodes de récupération. Ce n'est plus à ce moment-là qu'il faut faire du volume mais encore plus privilégier la qualité. Et surtout, je dirais tout simplement qu'il faut garder le goût, l'envie et la motivtion pour mettre un dossard et donner le meilleur de soi-même.

Bonne saison !


184 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout