• x-bionic

Les bénéfices d'une saison de cross, l'exemple de Ludvik Fernandes


Nous ne voyons encore que très peu de traileurs dans les pelotons des championnats de cross. Pourtant, en plus de prendre une leçon d'humilité ;-), le travail sur les cross en hiver permet de travailler les qualités de vitesse, de technique de course...

C'est le choix que fait Ludvik pour préparer sa saison de trail et il arrive même à prendre plaisir sur ces courses au rupteur ! Cette saison, il a brillamment passé toutes les étapes de sélection (il a terminé 37e des inter-régionaux Sud-Est!!) pour participer à ses 1ers championnats de France Elite qui se déroulaient hier, dimanche 26 février. Il termine 259e, ravi de son expérience !

Quels sont tes objectifs principaux pour la saison 2017 ?

-Deux gros morceaux avec le championnat de France trail court et la mythique course de montagne Sierre-Zinal.

-Le TTN court pour occuper le printemps avec 5 courses (Trail des Tranchées, Trail de la Drôme, Les Gendarmes et Voleurs, Trail de la Vallée des Lacs et Trail de Faverge)

-Une saison de cross (que j’espère complète) dans un but de préparation pour la saison estivale.

Et pour s’amuser avec les copains/copines du team quelques week-ends compétitions dans le Vercors ou ailleurs.

Quelles activités pratiques tu pendant l'hiver ? La saison hivernale est uniquement accès sur les cross, avec un gros travail spécifique sur des séances de vitesse et de train, essentiellement sur piste ou sur terrain plat.

Le foncier n’est pas ma priorité durant l’hiver donc peu de sorties longues, je garde juste quelques sorties vtt ou ski de fond en récupération active.

Des courses ou pas de courses ?

Bien sûr !!! Avec la saison de cross : départementaux, régionaux est, inter-régionaux et je l’espère les championnats de France à St Galmier ! Je recommence la saison de trail fin mars avec une Manche du TTN court à Verdun.

Quelle complémentarité des différentes activités / intérêt ?

Le trail est une activité qui demande des qualités très diverses (endurance, vitesse, puissance…) ce que l’on retrouve dans la préparation.

Je pense que des activités portées telles que le vélo ou le ski de fond ont un réel intérêt dans un plan, cela permet de faire du volume sans se blesser tout en variant de la discipline course à pied, mais à mon avis la préparation pour du trail (court) passe forcément par du travail spécifique tel que de la vma, fartlek, côtes.

Quelles qualités physiques (ou techniques, mentales...) cherches tu à développer l'hiver ?

Le choix d’une saison de cross n’est pas forcement des plus ludique mais permet de développer de nombreuses qualités en vue de la saison estivale, la vitesse tout d’abord, la position de course et bien sûr des qualités mentales en se confrontant au meilleur de chaque disciplines (piste, route, triathlon…)

La saison hivernale c’est le bon moment pour faire de la qualité tel que le travail de vitesse sur piste ou de la ppg en salle. Le volume est plus propice aux beaux jours.

Quel travail est nécessaire pour faire la transition et reprendre une prépa spécifique au printemps ?

Je vais faire une transition des cross (environ 10km) vers le trail court (35km) ce qui implique de passer par du volume en augmentant les distances. Des conseils pour progresser toute l'année sans se blesser ?

Il faut trouver ce juste milieu entre la charge d’entrainement et la récupération. Adapter sa saison, ses entrainements et son hygiène de vie en fonction de ses objectifs et surtout de ses capacités. Le suivi par un entraineur me permet de mieux gérer ces paramètres.

Photo David Boudin

Merci Ludvik !


151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout